Bienvenue sur le site de l'équipe Poivron

Ici nous vous informerons des dernières nouvelles concernant l'avancement de nos projets et autres !

Bonne lecture !

Dernières nouvelles

21 janvier 2013

3 mois sans nouvelles, aïe !

C’est la date limite pour rendre les projets (merci le forum de planète-sciences) qui nous a sorti de notre torpeur. On s’est quitté il y a 3 mois et la conception du robot n’avait pas beaucoup avancé.

Depuis, il ne s’est rien passé. Enfin rien du coté du robot. Du coup, on oublie pour l’instant les mécanismes sophistiqués, on revoie notre stratégie et même nos principes et on repart sur une nouvelle base.

C’est un mélange de plusieurs réflexions qui trainaient :

  • Et si on concevait un seul robot pour en construire deux ?
  • Que nous apporte l’utilisation du gyroscope ?

Tout ça nous a amené à l’idée suivante.

Et si on faisait un robot avec ça :


Base roulante 2013

Oui, il faut une petite base roulante pour qu’elle convienne aux deux robots. Grâce au gyroscope, la précision de la mécanique n’a pas besoin d’être extraordinaire. Et on a même idée de mettre un semblant de roue codeuse. Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus, voici notre dossier projet :

PDF - 430.9 ko
Dossier projet de l’équipe pour les robot 2013

Nous avons un petit paragraphe pas très élégant pour expliquer au jury qu’on savait à peu près ce qu’on faisait et que oui, on était au courant qu’on était à la bourre.

Mots clés : Conception, Coupe, Projet

3 commentaires


7 octobre 2012

Architecture logicielle et courant farceur.

Voici deux nouveaux articles dans notre rubrique odomètrie.

Le premier décrit notre architecture logicielle pour notre carte moteur et l’attribution de fonctions aux modules matériel du PIC.

Le second décrit les obstacles que nous avons rencontrés lors de notre tentative d’asservir en couple notre moteur.

0 commentaire


1er octobre 2012

Carte pour le contrôle d’un moteur

Le règlement de la coupe de France de Robotique a été publié et nous avons du travail !
Le règlement propose 5 types d’actions :

  • Pousser des cadeaux
  • Éteindre des bougies
  • Lancer des cerises
  • Empiler des verres
  • Gonfler des ballons

Cette année, en plus d’actions nombreuses et variées, les robots sont plus petits. Cette contrainte mécanique obligera presque toutes les équipes à renoncer à certaines actions. En ce qui nous concerne, nous abandonnons la manipulation des cerises qu’il faut lancer.

Le petit robot s’occupera des cadeaux et de gonfler les ballons.

Le grand robot s’occupera des bougies et des verres.

Nous avons du travail, alors ne trainons pas. Voici notre carte de contrôle de moteur.

0 commentaire


11 août 2012

Maîtrise et puissance

La solution de motorisation de l’an dernier ne nous a pas totalement satisfaite. Le moteur pas à pas vidait la batterie en consommant 2 A en continu, son couple était trop faible pour éviter un saut de pas lors d’un choc. Le moteur de propulsion nous autorisait une faible vitesse de pointe et la vitesse de déplacement du robot variait en fonction de la charge de la batterie. Ce qui aurait necessité un asservissement en cap à gain variable pour être performant

Pour le moteur pas-à-pas, c’est le prinipe qui ne nous convient pas. On peut tolérer de petits écart de positions, tant qu’il sont connus et corrigés. Nous remplacons ce moteur par un moteur CC avec une roue codeuse.

Pour le moteur de propulsion, nos calculs semblait bon, mais ils ne tenanaient pas compte de la chute de tension du au pont en H (Max : 3V) ! Nous changeons donc nos hypothèses de dimensionnement et diminuons la tension d’alim des moteurs de 3V par rapport à notre tension batterie. Comme nous ne voulons plus être dependant de la charge de la batterie, nous lui ajoutons un encodeur pour controller sa vitesse.

Nos moteurs sont de petits monstre (oui, petits, faites nous confiance, y’en a qu’avait pire cette année). Pour preserver nos pont en H, nous ajoutons une faible résistance en série au moteur pour mesurer l’intensité qui le traverse. Pas question de griller une carte à cause d’un moteur bloqué !

Mots clés : Conception, Projet

0 commentaire


22 janvier 2012

Les vis à bois, c’est mal !

Les vis à bois présentent de nombreux inconvénients. Principalement, elle ne proposent pas une vraie solution démontable. Pour peu que le bois soit un peu mou, les vis ne tiennent plus après trois ou quatre vissage/dévissages.

Ensuite, il arrive que la vis fasse éclater le bois lors du premier vissage. C’est ce problème que nous avons rencontré lors de notre bref passage du coté obscure.

La solution mise en place, inspirée par certains vendeurs de meubles en kit, consiste à percer 2 trous perpendiculaires, l’un pour insérer la vis, l’autre pour insérer l’écrou. On revient à un simple boulon (vis + écrou). Simple, efficace et démontable.


Perçage de 3mm pour la vis, 8mm pour l’écrou

Perçage de 2mm pour la vis, 5mm pour l’écrou

Mots clés : Conception, Mécanique

1 commentaire

page précédente 1 2

Copyright "POIVRON" 2011-2012, tous droits réservés
Administration du site