Portail des Équipes

Coupe de France de Robotique - Eurobot

Sommaire

Ça avance ! partie 7 – Ecran e-paper

Ces prochaines semaines et jusqu'en coupe de France, nous allons partager avec vous les moments clés de cette saison dans l'association Cubot :

Partie 7 – Découverte : l’écran e-paper

Comme vous l’aurez surement remarqué sur nos vidéos, cette année pour l’évaluation des points nous avons opté pour un écran e-paper. L’écran en soit n’est pas une innovation puisque nous l’avons déjà utilisé l’an dernier sur le petit robot. Le vrai progrès de cette année c’est de l’avoir installé sur nos 2 robots et de l’utiliser pour un affichage dynamique ; il y a une communication entre le robot et l’écran permettant d’afficher en temps réel les points réalisés.

C’est bien beau tout ça, mais un écran e-paper, c’est quoi ?

Contrairement aux écrans classiques qui demandent un rétro-éclairage, le e-paper est similaire au papier et utilise la lumière ambiante de façon purement réflective. C’est là que l’on trouve son premier avantage pour nous ; l’écran ne consomme de l’énergie que lorsque le contenu affiché est modifié (passage d’une image à une autre).

Le deuxième gros avantage : même quand arrive la fin du match et que l’on demande au robot de se couper, l’affichage persiste. Autrement dit, même après avoir enclenché l’arrêt d’urgence, le score du match reste affiché sans avoir besoin de source d’énergie particulière.

Et maintenant, comment ça fonctionne ?

L’écran du e-paper est composé de millions de capsules contenant des particules chargées positivement (des particules blanches) et des particules chargées négativement (des particules noires). En appliquant un champ électriques (positif ou négatif) sur ces capsules, on fait réagir les particules blanches et noires de façon à générer une image en 2 couleurs.

En jouant sur différents champs électriques, on peut ainsi avoir plusieurs déclinaisons allant du blanc au noir en passant par potentiellement différents niveaux de gris.

Et paf, ça fait des choca… non, ça fait une jolie image à afficher ou un score relevé 😉

Sur nos robots, nous avons différents écran d’affichage possible :

  • L’écran d’initialisation avec le logo de CUBOT de l’année, la couleur (ça peut toujours servir et ça évite de redémarrer 3 fois le robot si on n’est pas sur d’avoir mit l’interrupteur du bon côté ^^), et le type de stratégie que le robot va dérouler.
  • L’écran affichant les points, et pour ça nous avons programmé des images avec tous les points pouvant être marqués. L’écran n’a plus qu’à sortir l’image correspondante au nombre de point.

Ecran d’initialisation

Ecran d’affichage du score

La suite la semaine prochaine...

Partie 7 en off – la pause

Vous l’aurez compris, l’origine de nos robots vient de fûts de bière, découpés et robotisés avec amour ! Cette semaine, on vous emmène faire un tour pour découvrir l’histoire de la bière à travers les âges…autrement dit, l’évolution des fûts au fil de nos années CUBOT.

CUBOT Ruby et CUBOT 9

Tresor Island – 2012

C2B12

Happy Birthday – 2013

Pierre

PréhistoBot – 2014

Bot Machine

Robot Movies – 2015

BeeBot

Robot Cities – 2018

Coupe de Belgique

Le week-end du 27 Avril, nous sommes allés participer à la coupe de Belgique, ce second test nous a permis d’évaluer l’avancement de nos robots en conditions réelles.

Partis le vendredi matin direction la Belgique, la journée ne fut pas de tout repos. Après 8 heures de trajet et de nombreuses réparations de la part de notre vice-président dans le logement du week-end, l’équipe peut enfin se reposer, sauf les softs qui passeront une partie de la nuit à améliorer ISO et TOP.

Samedi matin, on commence par l’homologation.L’homologation, cette phase durant laquelle les arbitres vérifient la conformité des robots en taille; on entend par conformité en taille le périmètre étendu avec tous les actionneurs sortis. À cela s’ajoute la vérification statique pendant laquelle les arbitres vérifient la non-dangerosité du robot. Puis vient la phase de vérification dynamique qui consiste surtout cette fois-ci à vérifier que les robots sont capables d’éviter un adversaire, mais aussi que les robots peuvent réaliser d’autres actions comme marquer des points.

Samedi matin, on commence par l’homologation.L’homologation, cette phase durant laquelle les arbitres vérifient la conformité des robots en taille; on entend par conformité en taille le périmètre étendu avec tous les actionneurs sortis. À cela s’ajoute la vérification statique pendant laquelle les arbitres vérifient la non-dangerosité du robot. Puis vient la phase de vérification dynamique qui consiste surtout cette fois-ci à vérifier que les robots sont capables d’éviter un adversaire, mais aussi que les robots peuvent réaliser d’autres actions comme marquer des points.

ISO et TOP ont passé l’homologation du premier coup, c’est parfait. Cela fait, on a pu commencé les phases de qualification qui s’étalaient sur le samedi après-midi et le dimanche matin.

Les qualifications se passent plutôt bien puisque l’on a réussit à finir premier en restant invaincu. Malgré un électron capricieux qui parfois ne se lance pas durant le match, le résultat est là, 5 matchs 5 victoires, 855 points au total.

Après quelques ajustements dans la programmation des robots, nous avons attaqué les phases finales assez confiants. Nous commençons les quarts de finales par nous confrontés à CoffeMachine, un match qui tourna rapidement en notre faveur et nous a permis de passer en demi-finale. Lors de la demi-finale contre Sudriabotik pour une place en finale nous avons réalisé notre meilleur score de la coupe, 226 points. Au terme d’une finale assez serrée contre Brickstory, nous avons remporté la victoire et nous ramenons la coupe de meilleure équipe étrangère à la maison.

Ce court périple en Belgique nous permet de revenir avec une coupe mais surtout avec en tête les modifications nécessaires pour la Coupe de France.

Ça avance ! partie 6 – Expérience

On reprend le rythme de fin 2018, ces prochaines semaines et jusqu'en coupe de France, nous allons partager avec vous les moments clés de cette saison dans l'association Cubot :

Partie 6 – Mise à jour de l’expérience

Cette année dans la règlement, pas d’abeille ni de panneau domotique mais une expérience à développer, déposer sur une zone définie de la table, et à faire démarrer au début du match avec nos robots.

Petite présentation de la version initiale et des modifications apportées suite à la coupe de Belgique, parce que oui, on s’est fait avoir comme des bleus, mais pas de spoil on vous explique tout ça en détail 😉

Petit coup d’œil du côté du règlement pour se remettre dans le contexte :

L’expérience est un élément conçu par l’équipe et fixé sur la zone d’expérience, située à l’arrière de la table et propre à chaque équipe, pendant la phase de préparation du match. Durant le match, l’expérience doit être activée, par n’importe quel système au choix de l’équipe. Une fois l’expérience déclenchée, un électron, conçu par l’équipe, doit longer une cordelette jusqu’à rejoindre l’atome d’oxygène en haut du mât proche du centre à l’arrière de la table.

Déposer l’expérience dans sa zone pendant la phase de préparation vaut 5 points, 15 points supplémentaires pour l’avoir activé durant le match et enfin 20 points de plus si l’électron atteint le haut du mât avant la fin du match.

La zone d’expérience, le mât et l’atome d’oxygène sur la table.

Pour notre expérience, nous sommes partis du tableau des éléments périodiques (règlement Atom Factory oblige ^^). A partir de ça, nous avons utilisé les éléments pour reconstruire notre nom d’équipe ; le cuivre pour « CU », le bore pour le « B » et l’oxygène pour le « O ». Le petit électron servira donc tout logiquement à faire le « T » manquant…une petite choppe de bière, parce que chez Cubot, on ne perd pas le Nord 😉

CAO du tableau « revisité »

Intégration du CU-B-O dans la tableau

L’électron créé : le petit « T »

Notre expérience a été testée et…presque approuvée en coupe de Belgique. Une erreur d’inattention du règlement et nous voilà en homologation avec une expérience qui pèse 2,8kg pour un poids maximum autorisé de 2,5kg ! Après quelques heures passées à faire des trous dans les plaques de MDF supportant les tableaux et seulement 200g de retiré, nous avons décidé de retirer tout un côté de notre module.

Erreur rattrapée pour la coupe de France (à peine plus de 2kg) 😉

La suite la semaine prochaine...

Partie 6 en off – la pause

Parce que oui, la coupe de Belgique, c’était y a pas longtemps, petit retour en images sur l’événement 🙂 et on oublie pas les bonbons pour l’homologations !

Robotix’s 2019

Ce weekend se déroulait la coupe de Belgique de robotique à L’UCLouvain. Petit tour d’horizon à chaud avant la sortie de la vidéo pour résumer tout ça.

 

Comme d’habitude, très bon accueil de la part de nos confrères belges dès le samedi matin. Départ pour les homologations sans le petit robot, Ration, qui a malheureusement un soucis de codeur et que vous rencontrerez donc plus tard 😉 Première déconvenue et erreur de débutant ; le poids de l’expérience, fixé par le règlement à 2,5kg et la notre pèse…2,8kg soit 300g de trop ! On reviendra donc plus tard avec beaucoup de déco en moins pour terminer les homologations statiques et dynamiques du gros robot et de l’expérience avant les premiers matchs.

Premier match en début d’après-midi face à Atom-X MONS, équipe Belge. Une choppe de bière qui ne monte pas assez haut et un robot décalé qui manque d’arracher la trappe du goldenium qui n’a pas pu être ouverte (avertissement pour dégradation des éléments de jeu). Résultats : 50 points pour nous, victoire pour les amis Belges.

 

Deuxième série avec un match franco-français contre CRLG Brick-Story. Petit accrochage en milieu de match (avertissement pour non détection de l’adversaire) mais un résultat au-dessus des 100 points et une expérience validée.

 

Pour le troisième et dernier match de cette première journée de coupe, nous retrouvons l’équipe française Cybernétique en Nord 2. Le match démarre après plus de 4min de préparation (avertissement pour dépassement du temps), l’expérience fait son travail mais un mauvais recalage et voilà le robot à forcer de nouveau sur la trappe (avertissement pour dégradation des éléments de jeu, pénalité -40 points) et à rencontrer les robots adverses en milieu de terrain par un manque de détection réciproque (avertissement pour non détection de l’adversaire). Victoire pour Cybernétique, un tout petit 16 points pour nous.

 

Dimanche matin, 4ème match contre l’équipe Belge Kraken, un match qui se passe dans l’ensemble plutôt bien si ce n’est le goldenium qui tombe à côté de la balance. On termine sur un score de 98 points donc, ce qui est un score plutôt correcte. Pas d’avertissement sur ce match-ci 😉

 

Dernier match des qualifications contre une équipe Belge là encore. Et le robot qui décide de rebooter à la moitié du match…grosse énigme qui reste à ce jour non résolue, à surveiller pour la suite.

 

Sortie de phases de qualification en 8ème position, nous jouerons 2 matchs des phases finales des équipes étrangères. Le premier match contre Cybernétique en Nord, rejoué une seconde fois pour soucis d’évitement, et que nous remportons. Le Second match contre CRLG Brick-Story contre qui nous nous sommes inclinés. Fin de cette coupe donc en 3ème ou 4ème position sur les équipes étrangères.

Félicitations à tous les participants plus particulièrement aux 3 équipes Belges qualifiées pour Eurobot, rendez-vous en coupe de France fin mai à La-Roche-sur-Yon, et en attendant, on vous offre une petite bière pour terminer.

Pré-coupe de France 2019

Le Week-End dernier nous avons été invité par DaVinciBot pour participer à la pré coupe de France de robotique ! Cette coupe était une très bonne occasion pour nous de tester nos robots et leurs fonctionnalités mais aussi de voir les solutions techniques utilisées par les autres équipes.

A notre arrivée, nous avons été chaleureusement accueillis par l’équipe de DaVinciBot que l’on remercie pour l’organisation et la convivialité de cette coupe.

Une fois toutes les équipes arrivées, la phase d’homologation a pu commencer. Durant cette phase, les arbitres doivent vérifier que notre robot est bien en conformité avec le règlement en vérifiant plusieurs aspects que sont : la taille, le poids, le périmètre (avec et sans les actionneurs déployés) et la non dangerosité du robot. A la suite de celle-ci une vérification dynamique est effectuée pour s’assurer que le robot est capable de marquer des points mais surtout qu’il est capable d’éviter les adversaires car tout contact pendant un match peut engendrer une pénalité voire une disqualification.

Une fois l’homologation de nos robots ISO et TOP finie ainsi que celle des robots des autres équipes les matchs ont pu commencer.

Pour cette coupe, six équipes étaient présentes. Chaque équipe avait donc un total de 5 matchs à jouer.

En ce qui concerne nos deux premiers matchs, ils se sont plutôt bien dérouler puisque nos scores ont été de 260 et 200 points. Ces deux matchs nous placent en première position au classement de fin de la première manche.

Les matchs suivants ont été un peu moins bien réussis mais nous ont permis de détecter des améliorations possibles dans notre stratégie ce qui nous seront très utile lors de nos prochaines coupes que sont la coupe de Belgique et la coupe de France.

Une fois les 5 matchs réalisés pour toutes les équipes, nous terminons premier de la coupe avec un total de 837 points.

Cette coupe organisée par DaVinciBot fut pour nous une bonne occasion pour d’une part tester l’efficacité de nos robots mais aussi pour discuter avec les autres équipes. Ces coupes en petit comité sont toujours très appréciées par les équipes car il y règne toujours une ambiance très sympathique sans pression, ni compétition.

Coupe de France de Robotique 2019

Il y a 150 ans, Dmitri Mendeleïev révolutionnait notre compréhension de la matière et faisait faire un pas de géant à la science en publiant ses travaux sur la classification des éléments. Grâce à son célèbre tableau, il a mis en évidence des « espaces vides » dans la composition des atomes.Quelques nouveaux atomes seulement ont été … Lire la suite de Coupe de France de Robotique 2019

Le cent mètres d’un électron

Première sortie de l’électron de l’année, un cent mètres rien que ça.

L’expérience que l’on réalise cette année est le déplacement d’un électron sur une corde d’un point A à un point B .

Pour lui dégourdir les jambes, on a décidé de lui faire parcourir la plus grande distance possible. Et ça marche plutôt pas mal !!

Du côté de ISO et TOP, les choses avancent bien. Déjà fini d’être usinés, ils remplissent une bonne partie de leur actions. Ils peuvent actionner l’accélérateur et récupérer les palets dans les distributeurs. Des améliorations sont en cours, la pré-Coupe et la Coupe de Belgique arrivant à grands pas.

Robotiquement vôtre

Récapitulatif du début d’année

En cette chaude après-midi de janvier, faisons un petit récapitulatif du début d’année, du nouveau règlement au nouveau logo.

Le nouveau règlement

Pour célébrer le 150ème anniversaire du tableau périodique des éléments, le règlement de la Coupe de France de Robotique portera sur la découverte des atomes, leur classification et les expériences complexes qui en découlent.
Cette année de nouvelles actions sont au programme pour nos robots :

  • la classification des atomes
  • le pesage des atomes
  • la création de nouveaux éléments
  • la mise en place d’une expérience de notre création
  • la prédiction des éléments inconnus

Toutes ces actions reposeront sur des atomes de couleurs et masses différentes ici matérialisés par des palets de hockey:

  • le plus léger est le Redium, un atome rouge
  • un peu plus lourd le Greenium, un atome vert
  • le Blueium, plus lourd et bleu
  • et le Goldenium, un atome très rare et le plus lourd qui lui est blanc

La classification des atomes correspondra à l’action de récupérer des palets (atomes) et de les trier par type dans des zones du tableau périodiques (zone 2). Les atomes sont placés dans les zones de chaos (zone 7)  deux zones au centre de l’aire de jeu ainsi que dans les distributeurs sur les bords du terrain (zone 9).

Le pesage des atomes consistera à placer les atomes récupérés dans la balance atomique (zone 4) pour faire ainsi pencher la balance en notre faveur. Comme vous avez pu le remarquer les atomes utilisés dans la classification et le pesage étant les mêmes, des calculs s’imposent pour déterminer la stratégie d’utilisation la plus intéressante.

La création de nouveaux éléments aidée d’un accélérateur de particule sera l’action de déposer un atome dans une pente pour provoquer une réaction en chaîne et récupérer l’atome de Goldenium ainsi créé.

Cette année encore notre créativité est à l’honneur avec la mise en place d’une expérience de notre choix qui portera sur un atome d’oxygène, une liaison ionique et un électron. L’expérience devra être enclenchée durant le match de la façon dont on le souhaite.

La prédiction du score, ajout phare de la précédente édition, est de retour cette année. Chaque équipe doit prévoir le résultat soit avant le lancement du match soit au cours de celui-ci avec un affichage dynamique, une grande précision étant une source de points non-négligeables, soyons comme Mendeleïev et essayons de prédire l’inconnu.

Pour continuer sur notre lancée de noms originaux pour nos robots, il a été décidé que nous accueillerons dans notre équipe Iso et Top, deux nouveaux robots en cours de réalisation actuellement.

Ce nouveau règlement avec ces différentes actions nous promet de belles actions et de nombreuses heures de travail, en plus de celles déjà passées depuis septembre.

Le nouveau logo

Suite au changement de charte graphique de l’ESEO, on a décidé de faire peau neuve en revoyant notre logo. Suite à de nombreux sondages et débats, nous avons réussi à nous mettre d’accord sur le résultat suivant :

Robotiquement vôtre

Bonne année 2019






 Nous souhaitons un bonne année 2019 à toutes les équipes d' Eurobot, avec de bonnes Coupes, de belles actions et beaucoup de points marqués.

 Une bonne année également à tous les bénévoles qui participent à l' organisation de ces Coupes, et qui nous permettent de nous amuser avec nos robots.

  En ce qui nous concerne, après une bonne année 2018, 6èmes à Robotixs (Coupe de Belgique) 11émes et 12émes, deux équipes en phase finale à la Coupe de France, et 6èmes à la Coupe d' IdF, nous espèrons faire au moins aussi bien en 2019.
  Depuis la parution du nouveau règlement, nos deux équipes préparent avec passion leurs quatre robots pour  Robotixs, et la Coupe de France. En vue de renforcer et rajeunir l' équipe de Tourcoing

Nous recherchons de nouveaux équipiers et partenaires


 De préférence de moins de 30 ans... Hélas, nous ne rajeunissons pas.
Le profil:
   La motivation
   Etre si possible de la métropole Lilloise ou des Hauts de France (C' est plus commode)
   Pour la formation, on peut l' assurer.

Si vous souhaitez nous rencontrer, cela peut se faire lors des:

Portes Ouvertes du Lycée Colbert à Tourcoing
 26 janvier de 9h à 15h30

J' y tiendrai le local du Club Robotique qui nous héberge.

Un grand merci à nos sponsors, sans lesquels tout cela ne serait pas possible, et auxquels nous présentons nos meilleurs voeux 2019:

RS Components,  Euristic,  Vicatronic
Complice Web,  Free Fruit Agence



Bienvenue coupe de France !

Cette année nous accueillons 2 jeunes pleins d’entrain pour développer nos deux robots. Du coup, nous allons leur faire découvrir la coupe de France robotique, et nous ( ceux qui sont considérés comme vieux ) permettre de participer à cette magnifique évènement.

Alors tremblez, Alpobot revient gonflé à bloc !